L’Escalade 2015

Capture ANDREA MEGO 2

Capture L'Escalade 2015 6

Histoire:

Le 12 décembre 1602, la ville de Genève est envahie par 2000 soldats savoyards envoyés par le Duc de Savoie qui veut reconquérir Genève. Les soldats attaquent la ville par surprise. A l’aide d’échelles, ils escaladent les murailles de la ville. L’alarme est donnée à temps et les genevois parviennent à se défendre et à travers différents actes héroïques, ils résistent avec acharnement aux assauts des envahisseurs. Finalement chassés par les canons, les savoyards prennent la fuite en courant. Dix-huit genevois perdent malheureusement leurs vies dans la bataille.
Les victimes sont: Jean Canal, Louis Banchère, Jean Vandel, Abraham de Baptista, Martin Debolo, Daniel Humbert, Louis Galatin, Pierre Cabriol, Marc Cambiague, Nicolas Bogueret, Jacques Mercier, Michel Monard, Philippe Poteau, François Boussezel, Jean Guignet, Jacques Petit, Gérard Muzy et Jacques Billon.
Dès lors, années après années, cette victoire est célébrée. En effet, pendant 3 jours, des scènes de la vie quotidienne d’antan sont recréées pour l’occasion. Revêtu des costumes d’époque, des défilés et diverses courses ont lieu dans les rues de la Vieille Ville et des deux côtés des rives du Rhône.
En outre, en ce qui concerne les coutumes culinaires, une soupe aux légumes est préparée et offerte au public. On y mange aussi de délicieuses marmites au chocolat remplis de légumes en massepain. Ceci pour symboliser le fait historique suivant : « La Mère Royaume » Catherine Cheynel lança depuis sa fenêtre, une soupe bouillante sur la tête d’un des savoyards qui attaquait la ville de Genève. Elle devint alors une figure historique genevoise.
De plus, à chaque anniversaire de L’Escalade, on peut y entendre la chanson « Cé qué l’aino » qui est écrite en patois genevois et qui représente le chant national.