LUIS ALFONSO PAZOS ALEGRIA

Capture TAITA 1

Capture ISABELLE TANIA

Tania et moi avons interviewé, à l’Espâ, le Taita Luis Alfonso Pazos Alegría, un Chamane venu de Colombie. Il nous a donné un peu de son temps avec plaisir et nous avons pu lui poser toutes les questions que nous avions. De plus, il était d’accord que Percy prenne des photos afin que nous puissions les mettre dans notre mémoire (travail de maturité spécialisée).

Le Chamane nous a expliqué qu’il était à Genève afin de parler à l’ONU de son envie de pouvoir légaliser en Suisse la médecine traditionnelle, médecine qu’il pratique depuis des années et qui dans sa culture ainsi que dans d’autres se pratique depuis fort longtemps. Il était donc présent afin d’appuyer l’article 24, article parlant des Droits des peuples autochtones.

00000477

Article 24

1. Les peuples autochtones ont droit à leur pharmacopée traditionnelle
et ils ont le droit de conserver leurs pratiques médicales,
notamment de préserver leurs plantes médicinales, animaux et minéraux
d’intérêt vital. Les autochtones ont aussi le droit d’avoir accès,
sans aucune discrimination, à tous les services sociaux et de santé.
2. Les autochtones ont le droit, en toute égalité, de jouir du
meilleur état possible de santé physique et mentale. Les États prennent
les mesures nécessaires en vue d’assurer progressivement la
pleine réalisation de ce droit.

20160711_151544Chamane 11 (13)

Capture TAITA

Appelé aussi Yagé, l’Ayahuasca est une boisson faite à base de lianes. Ce sont, en générale, les tribus amazoniennes indiennes qui la consomment, car cela fait partie de leur tradition. Pour faire cette boisson, on utilise en grande partie l’écorce des lianes appelé Ayahuasca et d’un arbuste nommé Chacruna.
Le Chamane nous a décrit le Yagé comme étant un breuvage utilisé comme un outil thérapeutique et surtout comme une chose assez puissante qui purifie le corps, l’âme et l’esprit lorsqu’on souhaite se faire guérir. D’après lui, selon les endroits, l’Ayahuasca est consommée depuis au moins 3000 à 5000 ans. Cependant, il a expliqué que beaucoup de personnes doutent encore de la capacité de cette boisson. Néanmoins, il lui est arrivé de prouver à certaines personnes que cela fonctionne, en pratiquant le rituel et en la faisant boire.
L’Ayahuasca ainsi que le rituel qui va avec n’est pas quelque chose à prendre à la légère, surtout si nous voulons que cela fonctionne. En effet, lorsque nous souhaitons nous faire guérir, nous devons suivre correctement le processus. C’est-à-dire, la semaine qui précède, nous ne devons ni manger de viande, ni boire d’alcool, ni fumer quoi que ce soit, ni avoir de relations sexuelles, au risque que la guérison ne fonctionne pas. Le Chamane a dit également que nous pouvions avoir des complications si la procédure n’était pas suivie à la lettre. C’est donc pour cela que les Chamanes ne soignent personne en urgence, à moins qu’il soit question de vie ou de mort.

Ayahuasca_and_chacruna_cocinando

Shaman_tableau